Click here to add a message

___________________________________________________________________________________________
Caroline Duthoit Mail Website: Gepost op29/05/2006 om 18h47
François,

Je ne t'ai vu qu'une seule fois et je ne l'oublierai pas. C'était à Wolluwé. Dans une chambre d'hôpital. Tu avais ce regard qu'ont les gagnants. Une force vive. Une harmonie puissante qui contrastait avec ce pourquoi tu étais là. Je me suis dit : "Ce gars va vaincre la maladie, il sourit tellement bien à la vie!". Et tu vois aujourd'hui, je sais que j'avais raison. Tu as vécu ta vie à fond malgré les obstacles. Tu t'es battu, tu as aimé, tu as fait de tes jours une fête pour toi-même comme pour ceux qui t'ont entouré et t'entoureront toujours. Tu connais le prix de la vie et les valeurs de courage, de travail, d'épanouissement, de famille et d'amour. Tu as su le transmettre aux autres. Tu es en quelque sorte un exemple pour nous tous qui avons si souvent tendance à nous plaindre pour rien. La générosité de ton sourire laisse une empreinte en tous ceux que tu as croisés. Toi qui rêvais de devenir médecin, sais-tu au moins que tu as guéri tant d'âmes autour de toi? Ton énergie a rayonné et je veux tenter le pari que malgré ces jours pluvieux, ton soleil viendra chatouiller et caresser tous ceux à qui tu manques déjà tant. Voilà, François, je voulais juste te laisser ces quelques mots comme des ballons qui s'envolent vers le ciel.


José, Anne et les enfants,

Je voudrais saluer le courage dont vous aussi avez fait preuve durant ces longs mois de lutte. Votre famille a uni ses forces autour de François. Jamais il n'a été seul. Quelle bonté a-t-il fallu pour le laisser vivre sa vie malgré la peur qui vous nouait le ventre. Grâce à vous, autant qu'à lui, François a pu réaliser certains de ses rêves. Il a vécu libre malgré les contraintes de la maladie. Vous devez être bien fatigués aujourd'hui mais je suis convaincue que votre fils et frère adoré vous aura laissé le plus beau des héritages : une énergie et un courage hors du commun, le tout serti dans un sourire dont lui seul avait le secret. On ne vous laissera pas seuls vous non plus. François veillera sur vous et tous vos proches seront là. Juste là, tout simplement. Pour vous aider, à votre rythme, à marcher lentement vers le jour qui se lève. Je vous présente mes plus sincères condoléances.


A vous, ses amis,

Juste quelques mots. Je ne vous connais pas mais je sais par les parents de François, combien vous l'avez entouré et aimé. Tout ce qu'il a pu réaliser jusqu'à ce jour, c'est aussi grâce à vous. Vous lui avez permis de vivre plus encore que de survivre. Ce qui se dégageait de François, c'était un équilibre et un élan. Bien sûr, il avait ça en lui mais sa famille et vous, ses amis, vous lui avez ouvert la route. Vous l'avez accompagné. Vous avez laissé entrer les rires, les confidences, les fêtes, les boires et déboires, les blocus, ... Tous ces moments que vous avez partagés vous appartiennent à jamais et sont autant de petits trésors infinis et éternels. Vu de l'extérieur, car encore une fois, je ne connaissais pas personnellement François, je crois qu'il a eu beaucoup de chance de vous avoir pour amis. Tout comme vous avez eu également beaucoup de chance de le connaître et de l'aimer. A vous aussi, je présente mes plus sincères condoléances.

___________________________________________________________________________________________
David Roelandt Mail Website: Gepost op29/05/2006 om 18h26
Graag zou ik mijn medeleven willen betuigen voor hetgene wat gebeurt is.
Verder wens ik nog veel sterkte toe aan de familie en aan de betrokken vrienden.

David Roelandt

___________________________________________________________________________________________
Gertjan Mail Website: Gepost op29/05/2006 om 17h48
Dit liedje beschrijft hoe ik mij nu voel:

Alles is voorgoed gedaan
Als jij er klaar voor bent
'k Heb aan je zijde gestaan
Mijn God, ik heb je graag gekend
Ik blijf nu hier jij gaat naar daar
En daar is niet zover van hier
We spreken af, ik weet niet waar
En daar ontmoeten we elkaar

Zonder jou tikt de klok even snel
Maar de tijden veranderen wel
Dus ik neem afscheid, jij moet nu gaan
Weet dat je in m'n hart altijd blijft voortbestaan

Slaap zacht, je hebt het verdiend
Je vocht tot aan je laatste zucht
En ga, ga nu m'n vriend
En droom voor eeuwig opgelucht

Net zoals vroeger kom je wel terecht
Ik weet je vindt een thuis heel gauw
En ik herhaal wat jij me ooit hebt gezegd
In m'n hart blijf ik je trouw

Zonder jou tikt de klok even snel
Maar de tijden veranderen wel
Dus ik neem afscheid, jij moet nu gaan
Weet dat je in m'n hart altijd blijft voortbestaan

En ik weet ik zou dankbaar moeten zijn
Maar precies daarom doet het zo'n pijn

Zonder jou tikt de klok even snel
Maar de tijden veranderen wel
Dus ik neem afscheid, jij moet nu gaan
Weet dat je in m'n hart altijd blijft voortbestaan

Francois, je was een fantastisch vriend en laat een grote leemte achter... Een leemte die niemand anders kan vullen. Jouw gaan is een groot verlies voor de wereld. Je was tot grootse dingen in staat maar daar heeft het lot jammer genoeg anders over beslist.

Vaarwel Francois,
het ga je goed vriend.

___________________________________________________________________________________________
jb Mail Website: Gepost op29/05/2006 om 17h42
Tu vas me manquer Vieu...

___________________________________________________________________________________________
baert estelle Mail Website: Gepost op29/05/2006 om 17h42
je n'est pas les mots pour décrire cet colére en moi, jai un sentiment d'injustice énorme. pourquoi toi francois? toi, qui t'es battu jusqu'au bout alors que d'autre se détruise de jour en jour. tu rêvais la vie et même dans ton combat tu était la pour nous. alors je regarde le ciel et je pense a toi, je suis sur que tu veille sur nous de là haut, comme tu l'a toujours fait. tu me manques mais quoi qu'il arrive tu restera dans mon coeur, c'est toi qui me fera avancer, et je prendrai éxemple sur ton courage et ta force de vivre. on t'aime !! prend soin de nous là haut.
pas d'aurevoir mais juste a bientot...
c'est telment dur sans toi.

___________________________________________________________________________________________
Brecht B Mail Website: Gepost op29/05/2006 om 17h08
Waarom moest jij zo vechten,
voor iets wat jij niet hebt verdiend?
Waarom moest die ziekte jou pakken,
een vriend die het niet verdient?
Waarom na al het vechten,
toch het bericht,het is weer mis.
Waarom moest jij lijden,
een vriend die het niet verdient?
Al was je nog zo ziek,
opgeven kende je niet.
Nu hoef je niet meer te lijden…
Zoek de rust die je nodig hebt,
in ons hart blijf je bestaan!
Ik koester de zovele mooie momenten
die we samen hebben gehad…
Ik zal je missen vriend!
Tot later, “den bauwie” zoals je
me altijd noemde..

<< Vorige pagina | 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 | Volgende pagina >>
Click here to add a message